2010 Le Graffuturisme

Le graffuturisme est un terme utilisé depuis 2010 pour rassembler des artistes issus du graffiti traditionnel (lettres, personnages…) qui ont fait évoluer leur pratique et leur univers artistiques. Souvent issus d’école de graphisme, d’architecture ou d’écoles d’art, ces plasticiens ont développé un travail – de rue mais aussi d’atelier – pouvant aller de l’abstraction la plus géométrique qui soit à la figuration déconstruite, questionnant les résonances visuelles, des lignes de fuite ou s’appliquant, de la même façon que les artistes italiens du courant futuriste, à dépeindre au plus près le mouvement et la vitesse inhérente à notre société.

Fresques réalisées par Sat One, Poesia, Nawer, VLVLT & Pener, Paris 19e, © Galerie Openspace / Mural realized by Sat One, PoesiaThomas Canto, Black Burst, acrylique et gouache sur papier marouflé, fils de nylon, 50 x 50 cm, 2013 - Courtesy Galerie OpenspacPener, Ice Age, technique mixte sur toile, 120 x 100 cm, 2013 - Courtesy Galerie Openspace / Pener, Ice Age, mixed media on canv
Le terme Graffuturism a été créé par l’artiste américain Poesia. Issu du graffiti, et fort d’une grande curiosité pour les pratiques artistiques de ses confrères, il fonde en 2010 le site internet graffuturism.com. Ce support lui permet de réunir et de suivre les artistes qui, comme lui, ont enjambé les fossés entre « arts officiels » et « arts officieux » et mélanger les influences. Depuis plus de trois ans, Poesia publie quotidiennement un ou plusieurs articles sur les actualités d’artistes internationaux que nous pourrions oser appeler « Graffuturistes » même si ce terme n’est pas aussi cloisonnant et précis que pourrait l’être le terme surréaliste ou dadaïste.

Futura  est régulièrement cité par les graffuturistes. Chaque artiste a sa propre démarche, son propre style. En regardant le site de Poesia, on peut découvrir peintres américains, anglais, suédois, polonais… La nationalité n’est qu’une différence, ils sont aussi singuliers par leur utilisation des médiums (le bois et le carton pour Clemens Behr - le béton pour Nawer – le papier découpé pour Remi Rough…). Néanmoins, la notion d’énergie, l’abstraction mais aussi le rapport à la ville notamment lors de performances outdoor sont les éléments communs permettant de les réunir autour du terme Graffuturism.

Expositions:
2011 Rudimentary Perfection à Glasgow s’est tenu en 2011.
2012, a eu lieu Futurism 2.0 à Londres, curatée par Rob Swain. manifeste rédigé par le critique Daniel Ferral (1) est édité pour l’occasion.
2012, Graffuturism à la Soze Gallery de Los Angeles. Curatée par Poesia en personne, cette exposition a vu grand en invitant plus de 40 artistes internationaux et élargi le line up à des artistes comme Boris Tellegen alias Delta et Futura.

Remi Rough, The Then And The Now, technique mixte sur toile, 80 x 80 cm, 2013 - Courtesy Galerie OpenspaFresques réalisées par Nelio, Kenor, Gilbert1 & Pez, Paris 19e, © Galerie Openspace / Mural realized by Nelio, Kenor, Gilbert1 &

(1)Daniel Feral est un historien, théoricien et critique d’art, passionné de graffiti et de street art. C’est en hommage à Alfred H. Barr premier directeur du MoMA, et pour célébrer les 75 ans de son diagramme sur le cubisme et l’art abstrait qu’il décide de documenter et développer l’histoire du graffiti et du street art, tâche fastidieuse de par le caractère éphémère de nombreuses œuvres.
C’est en 2011 qu’il réalise un premier schéma dans le cadre de l’exposition collective Pantheon Projects à New York, exposition dont il était co-curateur. Ce schéma a été largement repris, et discuté, suscitant de nombreux débats.
En 2012, à l’occasion d’une exposition collective à Londres, Futurism 2.0: Symmetry across Centuries, Daniel Feral estime que c’est le moment de sortir une version révisée du schéma et la surnomme Feral Diagram 2.0. Ce schéma marque donc la reconnaissance du mouvement street art et du graffiti.

2501, Aaron De La Cruz, Augustine Kofie, Boris Delta Tellegen, Carl Raushenbach, Carlos Mare, Clemens Behr, Derek Bruno, Doze Green, Duncan Jago, DVS 1, El Mac, Eric Haze, Erosie, Franco Jaz Fasoli, Futura, Gilbert1, Greg Sp One Lamarche, Graphic Surgery, Hense, Hendrik ECB Beikirch, Jaybo Monk, Joker, Jurne, Kema, Kenor, Lek, Marco Pho Grassi, Matt W. Moore, Moneyless, O.Two, Part2ism, Pixel Pancho, Poesia, Rae Martini, Remi Rough, Samuel Rodriguez, Sat One, Sever, Shok-1, Sowat, Steve More, West, Will Barras.Mare 139 , Brume, Futura 2000, Greg La Marche , Chirurgie Graphique , Espo , Jurne , Barry McGee, KR , Aryz , Comment et Nosm , Kidghe , Moneyless , Lokiss , Askew , Fierté, Saber , Push, Revok , Sean Barton , Reyes , Sever , Joker , Sueme , Kema , Remi Rough , timide , 0.Two , LX , antistatique , Périer , Proembrion , proies , Chor , Mes, Delta , Zedz , mode 2 , Lek , Shok 1 , Sowat , Geso , Jon One, Os GEMOS , EKO , Roids , Aroe , Do-It , Smash 137 , Vermin , Steve Plus , Kid Swiz , Retna , Rempli , Pho Grassi , El Mac , Part2ism , Rammellzee  , Via Grafik , Persue , Orbit119 , Transcend , GF , DMV , Old Crow

Carte Origine streetart Daniel Feral

 

http://paumsarin.wordpress.com/